barbotage


barbotage

barbotage [ barbɔtaʒ ] n. m.
• av. 1867; « breuvage » fin XVIe; de barboter
1Action de barboter dans l'eau. Le barbotage des canards.
2Chim., Techn. Passage d'un gaz dans un liquide.

barbotage nom masculin Populaire. Vol de petits objets ; chapardage. ● barbotage (synonymes) nom masculin Populaire. Vol de petits objets ; chapardage.
Synonymes :
barbotage nom masculin Action de barboter, de s'agiter dans l'eau. Fait pour un gaz de barboter à travers un liquide. Aliment dilué, formé d'enveloppes de céréales ramollies dans l'eau, destiné aux animaux domestiques. ● barbotage (synonymes) nom masculin Action de barboter , de s'agiter dans l'eau.
Synonymes :

barbotage
n. m.
d1./d Fait de barboter dans l'eau.
d2./d CHIM Passage d'un gaz, d'une vapeur dans un liquide.

⇒BARBOTAGE, subst. masc.
Action de barboter; résultat de cette action.
A.— Usuel
1. Action de s'agiter dans l'eau ou dans la boue.
a) [Le suj. de l'action désigne un animal aquatique] :
1. Souvent, de cette allée (...) j'ai l'amusante représentation d'un oiseau venant prendre son bain dans la vasque, du barbotage tapageur et presque colère avec lequel il s'inonde d'eau...
E. DE GONCOURT, La Maison d'un artiste, 1881, p. 380.
b) [Le suj. de l'action désigne une pers.] :
2. Le placard entend à peine la cascade de l'eau sur les reins, le fracas du jet contre les poitrines, le joyeux barbotage de la jeunesse en sueur...
A. ARNOUX, Suite variée, 1925, p. 39.
2. Au fig.
a) Action de s'expliquer ou de s'exprimer de manière confuse ou maladroite :
3. Barbotage énervant. Elle reste, têtue, moi, je n'avance pas. Je devrais repasser quelquefois mon irréligion.
RENARD, Journal, 1901, p. 652.
b) Fait de se perdre dans une situation difficile ou dégradante :
4. Les formes et les mots qui conviennent à la poésie redevenaient sensibles et fréquents dans mon esprit, et je m'oubliais, par-ci par-là, à attendre de lui de ces groupements remarquables de termes qui nous offrent tout à coup un heureux composé, se réalisant de soi-même dans le courant impur des choses mentales. Comme une combinaison définie se précipite d'un mélange, ainsi quelque figure intéressante se divise du désordre, ou du flottant, ou du commun de notre barbotage intérieur.
VALÉRY, Variété 5, 1944, p. 113.
B.— Arg. Action de fouiller, de chercher, et p. ext. vol.
C.— Emplois techn.
1. CHIM. Action d'un gaz qui passe à l'état de bulles dans un liquide et l'agite, opération ayant pour but de purifier le gaz ou de le combiner avec un corps dissous ou en suspension dans le liquide. La distillation s'achève par barbottage (Y. QUÉRET, Manuel de l'industr. du gaz, 1923, p. 277).
2. ÉLEV. Breuvage composé de farine ou de son délayé dans de l'eau et que l'on donne aux bestiaux comme boisson rafraîchissante ou comme remède :
5. Le traitement de la gourme consiste en injections intraveineuses d'un sérum spécifique curatif, soit le sérum antistreptococcique, soit le sérum polyvalent, à doses massives. Donner le plus tôt possible écoulement au pus des abcès. Alimenter les malades avec des barbotages ou des buvées farineuses tièdes.
E. GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 223.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Graph. plus rare barbottage.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1562 « breuvage, remède de bonne femme » (Poésies XVe-XVIe s., éd. A. Montaiglon et J. de Rothschild, t. 13, p. 358 : Pour un mechant barboutage, Pour un obly en potage, Pour six blans tout au fin plus, Avoir dressé une idole) — 1580 Montaigne dans GDF. Compl. dont la citat. est reprise dans BESCH. 1845 et Lar. 19e; b) p. ext. 1863 agric. (LITTRÉ); 2. av. 1867 « action de barboter » (Alex. Dum. dans Lar. 19e : Le valetage est d'instinct aux gens de cour à visage et à cœur de plâtre, comme le barbotage aux canards), d'où p. anal. 1875 chim. (Th. Schloesing dans Ac. des sciences, Comptes rendus, 1er semestre, t. 80, p. 266); 3. [1872 arg. des forçats « vol » dans ESN.]; 1887 (HOGIER-GRISON, Les Hommes de proie, Le Monde où l'on vole, p. 161 : il n'est pas rare qu'ils [les employés et les ouvriers des manufactures de tabac] se livrent au barbotage de saindonime).
Dér. du rad. de barboter; suff. -age.
STAT. — Fréq. abs. littér. :11.
BBG. — ESN. 1966.

barbotage [baʀbɔtaʒ] n. m.
ÉTYM. Fin XIXe; « breuvage », fin XVIe; « action de marmotter »; de barboter.
———
I
1 Action de barboter dans l'eau. || Le barbotage des canards.
2 Techn., chim. Passage d'un gaz dans un liquide pour le purifier ou le combiner avec un corps contenu dans ce liquide.
tableau Vocabulaire de la chimie.
3 Par métonymie. Agric. Farine ou son délayé dans de l'eau et servant de boisson rafraîchissante pour le bétail.
———
II Vol commis en fouillant. 2. Barbot. || Le barbotage d'un portefeuille par un pickpocket.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barbotage — en science chimique désigne le passage d un gaz chimiquement inerte à travers un liquide, il s effectue dans un barboteur. En génie chimique c est une méthode habituelle pour retirer un liquide d une solution en faisant passer de l air sec à… …   Wikipédia en Français

  • Barbotage — is a medical procedure that involves the repeated injection and aspiration of a fluid. Examples of barbotage include a technique of injecting spinal anesthesia, obtaining cytology (such as from the bladder or urethra), and removing calcification… …   Wikipedia

  • barbotage — (bar bo ta j ) s. m. 1°   Gâchis. Faire du barbotage. 2°   Terme d économie rurale. Boisson composée d eau dans laquelle on a délayé un peu de farine ou de son, et qui se donne aux bestiaux. ÉTYMOLOGIE    Barboter. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BARBOTAGE — n. m. Action de barboter. Le barbotage des canards. Il se dit spécialement d’un Mélange de son et d’eau qui sert de nourriture rafraîchissante pour le bétail …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Barbotage — Eine Spinalanästhesie (lat. spinalis, zur Wirbelsäule/Rückenmark gehörig; griech. an „nicht“ und αἴσθησις /aisthesis/ „Wahrnehmung“; Synonym: Lumbalanästhesie nach lat. lumbus, Lende) ist eine rückenmarknahe Form der Regionalanästhesie. Durch die …   Deutsch Wikipedia

  • barbotage — barbotavimas statusas T sritis Energetika apibrėžtis Dujų ar garų tekėjimas pro skysčio sluoksnį barboteryje. Barbotuojant maišomi, šildomi arba šaldomi skysčiai ir dujos, dujos tirpinamos skystyje. atitikmenys: angl. bubbling vok.… …   Aiškinamasis šiluminės ir branduolinės technikos terminų žodynas

  • barbotage — noun Repeated injection and aspiration of fluid, used in such instances as the injection of spinal anesthetic, to break up and remove calcification (e.g., in a joint), and for obtaining fluid cytology (e.g., from the bladder or urethra) …   Wiktionary

  • barbotage — A method of spinal anesthesia in which a portion of the anesthetic solution is injected into the cerebrospinal fluid, which is then aspirated back into the syringe and reinjected. [Fr. barboter, to dabble] * * * bar·bo·tage …   Medical dictionary

  • barbotage — Vol, larcin …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Calotte de barbotage — ● Calotte de barbotage élément d une colonne à plateaux obligeant les vapeurs à se diviser en bulles et à barboter dans le liquide …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.